Comment aider mon enfant à reprendre le contrôle?

Le rôle des réflexes archaïques

· Enfants

 

 

Septembre sera peut-être pour votre enfant l’entrée en CP ou en 6ème, vous le savez par avance les difficultées, les jugements seront là :  

- Dyslexie, dyscalculie, dysorthographie 

- Troubles de l’attention 

- Hyper émotivité 

- Hyper activité 

Nos enfants sont de plus en plus touchés par ces troubles qui affectent la vie familiale, sociale et scolaire. En tant que parents, nous sommes souvent jugés par les proches et la société, nos méthodes éducatives sont souvent mises en cause : trop laxiste, pas assez ceci ou trop cela... 

Les dernières études, (dont celle parue dans la Revue Brain Science en mai dernier), expliquent enfin que les troubles Dys impacte la sphère linguistique et MOTEUR du cerveau !  

La prise en charge motrice des troubles cognitifs et émotionnels est donc essentielle.  

Le nouveau-né voit le jour avec des réflexes primitifs : la succion, l’agrippement, la marche automatique etc… Si certains de ces réflexes sont dit « de vie » comme la respiration, d’autre doivent laisser place à des actions motrices volontaires qui permettent à l’enfant d’évoluer vers l’autonomie : le retournement, la marche etc.. Les réflexes archaïques ne disparaissent pas, ils restent sous-jacents et certaines situations de stress, d’urgence, bouleversement de vie peuvent les faire resurgir ; ils peuvent également ne jamais avoir été intégrés. L’intégration des réflexes complété par des exercices simples et ludiques à réaliser à la maison, permettent à l’enfant de reprendre le contrôle moteur de son corps. 

- Tester les réflexes : 

Des tests simples sont réalisés au cabinet en fonction de l’objet de la consultation. Les résultats vont permettre d’identifier les réflexes archaïques ou primitifs qui parasitent le comportement de l’enfant.  

- Intégrer les reflexes 

C’est le rôle du praticien formé aux réflexes : par des mouvements spécifiques il va engendrer l’intégration du réflexe, en aidant au codage du schéma moteur responsable de l’action volontaire. 

- Mettre en place des routines de mouvements 

C’est l’action quotidienne de l’enfant soutenue par sa famille. Une routine d’exercices et de jeux à faire seul ou à plusieurs. L’adhésion de l’enfant est essentielle, plus il sera sérieux dans la réalisation de ses exercices plus les résultats seront là rapidement.  

Les vacances sont un moment idéal pour commencer à intégrer les réflexes par le jeu : alors aucune hésitation laissez vos enfants : sauter, courir, grimper aux arbres, réaliser des parcours d’équilibre… laisser les jouer et ne vous privez pas de jouer avec eux, les adultes aussi peuvent être à la merci de leurs réflexes !  

 

Contactez-moi pour un atelier découverte des réflexes ou une consultation réflexe. 

Tous Les Articles
×

Vous y êtes presque...

Nous venons de vous envoyer un e-mail. Veuillez cliquer sur le lien contenu dans l'e-mail pour confirmer votre abonnement !

OK